Un plan pour rétablir l’éducation publique en Ontario pour qu’elle soit à nouveau de classe mondiale

Une éducation publique de haute qualité est le fondement de l’égalité des chances, du véritable civisme et de la prospérité économique. 

Malheureusement, le gouvernement Ford a échoué d’accorder la priorité à l’éducation publique de haute qualité, et ce, du primaire au postsecondaire. 

Le gouvernement Ford a sous-financé l’éducation publique, il a porté atteinte aux droits de négociation collective des travailleuses et travailleurs et, il a fait preuve de manque de respect et de désorganisation en modifiant ses politiques sans impliquer ni soutenir les éducatrices et éducateurs, et les parents. 

Ce gouvernement a également sous-financé notre système d’éducation postsecondaire, réduisant l’aide financière aux étudiantes et étudiants, créant des inégalités pour les établissements du Nord et des régions rurales, tout en aggravant les conditions des étudiantes et étudiants internationaux. 

Nous méritons un gouvernement qui rétablira l’éducation publique de classe mondiale en Ontario et veillera à ce que les élèves, ainsi que les étudiantes et étudiants aient la possibilité de réaliser leur potentiel dans la salle de classe et ailleurs. 

Nous méritons également un gouvernement qui valorise toutes les formes d’enseignement supérieur, qu’il s’agisse d’un diplôme de métier ou d’un doctorat en sciences fondamentales. 

En tant que premier ministre, Nate défendra l’éducation publique de haute qualité pour nos enfants; il mettra fin au sous-financement de l'enseignement élémentaire, secondaire et postsecondaire; il améliorera les conditions de travail de nos éducatrices et éducateurs, tout en aidant les étudiantes et étudiants du postsecondaire et les nouveaux diplômés à se préparer à des carrières dans une économie en évolution. 

Notre vision

L'Ontario devrait être l'un des meilleurs endroits au monde pour l'éducation. Nos enfants méritent un niveau de qualité supérieur quant aux ressources, aux installations et au personnel éducatif à leur disposition, et nos éducatrices et éducateurs méritent le respect. 

Le plan de Nate rétablira l’éducation publique en Ontario pour qu’elle soit à nouveau de classe mondiale afin de préparer nos enfants à la réussite, et il garantira que le coût ne soit jamais un obstacle pour accéder aux possibilités offertes par l’éducation postsecondaire. 

Nous bâtirons un système d’éducation publique de haute qualité aux niveaux élémentaire et secondaire, par l’entremise de ces actions: 

  • Améliorer le soutien en salle de classe pour les élèves en éliminant les listes d’attente pour l’éducation spécialisée, en plafonnant la taille des classes et en embauchant davantage d’éducatrices et éducateurs, et en renforçant le curriculum en collaboration avec les éducateurs.
  • Soutenir l’expérience des élèves au-delà des heures de classe en augmentant le financement des activités parascolaires, en améliorant l’accès aux soutiens en matière de santé mentale et en mettant en œuvre un programme universel pour une saine alimentation scolaire inspiré du travail de la Coalition pour une saine alimentation scolaire..
  • Offrir les meilleures installations à nos enfants en finançant les réparations et les mises à niveau requises, en garantissant l'accès à un réseau Internet de haute qualité, en assurant une climatisation et filtration adéquate de l’air, en poursuivant davantage des rénovations écologiques et en préservant pour les communautés rurales et du Nord l’accès aux écoles.
  • Assurer l’équité et l’inclusion en créant un espace permettant à chaque personne d’être qui elle est, en soutenant la réconciliation, en renforçant l’éducation de langue française et en améliorant la sécurité dans les écoles.
  • Respecter nos éducatrices et éducateurs en s’engageant dans des négociations équitables, en encourageant le développement professionnel dirigé par les enseignantes et enseignants, en garantissant la dignité d’emploi au personnel de soutien, et bien plus encore.


Nous bâtirons également un système d’éducation postsecondaire de classe mondiale, par l’entremise de ces actions: 

  • Veiller à ce que le coût ne soit jamais un obstacle à l'éducation postsecondaire en offrant des frais de scolarité gratuits aux familles à faible revenu, en augmentant les subventions du RAFEO, en éliminant les intérêts sur les prêts étudiants en plus d’offrir un remboursement plus flexible, et en créant de nouveaux logements étudiants.
  • Améliorer les expériences et les opportunités sur les campus en déployant des mesures pour lutter contre la violence sexuelle ou fondée sur le genre sur les campus, en offrant un meilleur accès aux services de santé mentale pour les jeunes et en uniformisant les règles du jeu pour les établissements du Nord. 
  • Soutenir toutes sortes de réussites postsecondaires, en soutenant les métiers et l’apprentissage intégré au travail, tout en augmentant le soutien à la recherche aux cycles supérieurs.
  • Améliorer les conditions des étudiantes et étudiants internationaux en luttant contre l'exploitation et le manque de transparence, en travaillant avec les établissements postsecondaires pour augmenter le financement opérationnel et en harmonisant les inscriptions internationales aux programmes qui mènent à des emplois en demande.

Une Éducation Publique De Haute Qualité De L’élémentaire Au Secondaire

Améliorer le support en classe:

  • Éliminer les listes d'attente pour l'éducation spécialisée et augmenter les ressources pour embaucher des aides aux enseignantes et enseignants, des travailleuses et travailleurs sociaux, des psychologues, des spécialistes du comportement, des orthophonistes, etc. Nous exigerons que les conseils scolaires utilisent des fonds pour réduire les arriérés d’évaluation. Nous réexaminerons également le modèle de financement pour l’éducation spécialisée et nous concentrerons sur les domaines actuellement les plus mal desservis.
  • Plafonner la taille des classes, embaucher et former davantage d’éducatrices et éducateurs en supprimant les moyennes d’effectif des classes et les lignes directrices qui permettent aux conseils scolaires de créer de grandes classes, et en fixant un plafond raisonnable sur la taille des classes à tous les niveaux, et ce, en consultation avec les éducatrices et éducateurs; en embauchant plus d’enseignantes et enseignants, d’éducatrices et éducateurs de la petite enfance et d’éducatrices et éducateurs spécialisés pour assurer que le plafond soit maintenu; étudier la possibilité d’accélérer la formation des enseignantes et enseignants, sur le modèle de l’Université Western.
  • Travailler en collaboration directe avec les éducatrices et éducateurs pour renforcer le curriculum, par l’entremise de ces actions:
    • Mettre la pensée critique au coeur de ce que nous enseignons ;
    • Encourager l’indépendance et la créativité des élèves, notamment grâce à un apprentissage plus pratique ;
    • Développer la compétence civique en faisant de l'éducation civique un cours donnant droit à des crédits complets et en enseignant — à chaque niveau, à partir de la 5e année — l'importance de la participation démocratique et de l’esprit de civisme;
    • Soutenir l’accent continu sur la numératie et l’alphabétisation et élargir l’exposition aux STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques), à la robotique, au codage, aux métiers spécialisés et à l’entrepreneuriat ; 
    • Augmenter l'enseignement par expérience des compétences de vie, y compris les connaissances financières, les modes de vie et la nutrition de santé, ainsi que les compétences d'autonomie en matière de cuisine, d'achat de produits de première nécessité, et bien plus encore; 
    • Promouvoir le respect, la tolérance et le pluralisme et lutter contre toutes sortes de discrimination, notamment l'antisémitisme, l'islamophobie, la transphobie et l'homophobie;
    • Rétablir la réconciliation comme une priorité grâce à l’enseignement des langues autochtones et en enseignant à la fois les contributions positives des peuples autochtones au Canada, ainsi que l’injustice historique et l’héritage des pensionnats.
  • Soutenir les parcours vers les métiers spécialisés en travaillant avec les syndicats pour soutenir le recrutement et la mise en valeur des métiers spécialisés au niveau secondaire, et en promouvant les parcours, comme le volet majeure haute spécialisation (MHS). Cependant, nous annulerons la politique qui permet aux élèves de 11e année de quitter complètement la salle de classe.
  • Garantir un accès équitable à la technologie: renforcer les ressources technologiques, en commençant par fournir partout un accès de base à l’Internet de large bande, en mettant l’accent en priorité sur les écoles mal desservies. 
  • Examiner l’évaluation de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) pour déterminer si et comment elle devrait être améliorée ou remplacée.
  • Mettre fin à l’apprentissage en ligne obligatoire dans le cadre des exigences du diplôme d’études secondaires.

Encourager les expériences au-delà des heures de classe:

  • Augmenter considérablement le soutien financier aux activités parascolaires afin d’établir un accès équitable entre les écoles et les régions, et d’améliorer l’engagement et la satisfaction des élèves. Nous veillerons à ce que les éducatrices et éducateurs et le personnel actuels ne soient pas obligés à faire plus pour la même rémunération. 
  • Augmenter considérablement l'accès aux soutiens en matière de santé mentale dans nos écoles en augmentant la disponibilité de professionnels de la santé mentale (par exemple, des conseillères et conseillers et des accompagnatrices et accompagnateurs pour l'obtention du diplôme), en commençant par les écoles qui sont actuellement les plus mal desservies. Nous augmenterons également le financement de Santé mentale en milieu scolaire Ontario pour soutenir les 91 pourcent des écoles qui déclarent avoir besoin de plus de ressources pour soutenir la santé mentale, et les 46 pourcent des écoles qui déclarent n'avoir aucun accès à des professionnels. 
  • Mettre en œuvre un programme universel d’alimentation scolaire saine inspiré du travail de la la Coalition pour une saine alimentation scolaire.y compris un programme alimentaire d’été pour combler le déficit d’apprentissage dans les communautés confrontées à l’insécurité alimentaire. 
  • Repenser le transport des élèves pour garantir que chaque élève puisse se rendre à l'école en toute sécurité et en temps opportun, et explorer des partenariats avec les fournisseurs de transports en commun municipaux.
  • Nommer un groupe de travail d’experts du premier ministre sur l’amélioration du bien-être des élèves pour formuler des recommandations supplémentaires.  

Entretenir et moderniser nos installations

  • Préserver pour les communautés rurales et du Nord l’accès aux écoles: Nous soutiendrons des solutions créatives comme les carrefours communautaires, nous concentrerons sur la planification scolaire à usage commun et veillerons à ce que les communautés rurales et du Nord ne perdent pas l'accès aux services d'éducation publique essentiels. 
  • Construire, réparer et moderniser nos écoles pour garantir que nous disposons des meilleures installations pour nos enfants: nous garantirons la climatisation et la filtration de l’air appropriées (c'est-à-dire la norme ASHRAE ou similaire), un accès Internet de haute qualité et améliorerons l'infrastructure, la technologie et les installations pour faciliter l’apprentissage (par exemple pour les métiers spécialisés).
  • Écoles durables et rénovations écologiques: Nous rénoverons les écoles pour assurer une plus grande efficacité énergétique tout en profitant des solutions énergétiques locales. Nous aiderons également les écoles à passer des autobus diesel polluants aux autobus électriques propres, à garantir qu'ils sont en mesure d’être raccordés au réseau électrique et à installer des chargeurs pour véhicules électriques dans les terrains de stationnement des écoles.
  • Maximiser l’utilisation de l’espace scolaire au profit de la communauté: nous améliorerons la coordination entre la garde avant et après l’école et l’utilisation de l’espace scolaire public. Nous améliorerons également le processus de réservation d’espaces pour les événements communautaires et les programmes d’été.

Assurer l’équité et l’inclusion en classe:

  • Protéger les droits des élèves et créer des espaces sûrs: chaque personne doit être libre d’être soi-même dans notre système scolaire public, quels que soient son orientation sexuelle, son genre, sa race ou sa foi religieuse. À tout moment, les décisions doivent être prises dans le meilleur intérêt de nos enfants. 
  • Soutenir la réconciliation dans nos écoles en mettant à jour le curriculum, en augmentant l'accès aux cours de langues autochtones, en améliorant le recrutement et le maintien en poste des éducatrices et éducateurs autochtones; et donner la priorité au soutien culturel en milieu scolaire pour les écoles qui accueillent des élèves autochtones. 
  • Renforcer l’éducation de langue française partout en Ontario , notamment en soutenant les partenariats communautaires et culturels et la coopération entre les conseils scolaires, ainsi qu’en formant et en embauchant davantage d’enseignantes et enseignants et de travailleuses et travailleurs d’éducation de langue française. 
  • Améliorer la sécurité dans le milieu scolaire et lutter contre les problèmes de comportement et la violence: nous proposerons une approche globale qui comprend le développement du caractère, l'apprentissage socio-émotionnel, l'accès à des soutiens en santé mentale, des partenariats et du mentorat en milieu scolaire, des activités parascolaires, des programmes contre l'intimidation, et enfin outiller les enseignantes et enseignants, administratrices et administrateurs pour pouvoir intervenir.

Respecter nos éducatrices et éducateurs

« Il n’existe aucun système scolaire où sa qualité dépasse la qualité de ses enseignantes et enseignants. » - OCDE
  • Encourager et financer le développement professionnel mené des enseignantes et enseignants, et la créativité: nous voulons attirer du talent, créer des occasions de leadership dans les écoles et encourager l’apprentissage professionnel continu, notamment en rétablissant le soutien aux communautés d’apprentissage professionnel. 
  • Travailler en collaboration avec les éducatrices et éducateurs sur toute mise à jour du curriculum, avec un financement et un soutien adéquats pour la formation et la mise en œuvre. Nous nous engageons à mener des consultations régulières (par exemple avec les syndicats d’enseignantes et enseignants, les principales associations, les groupes de parents et communautaires, etc.) sur les besoins du système, l’élaboration des politiques et des programmes d’études, ainsi que la mise en œuvre de toute réforme. nous voulons attirer du talent, créer des occasions de leadership dans les écoles et encourager l’apprentissage professionnel continu, notamment en rétablissant le soutien aux communautés d’apprentissage professionnel. 
  • Un processus de négociation collective juste et honnête: Nous abrogerons le projet de loi 124 et reviendrons à des négociations collectives collaboratives et respectueuses. Nous n’utiliserons jamais la disposition de dérogation pour saper la voix collective des travailleuses et travailleurs. 
  • Meilleure santé mentale pour les éducatrices et éducateurs: Nous augmenterons le soutien à la santé mentale en reconnaissant la relation entre la santé mentale d’une éducatrice ou un éducateur et la réussite et le bien-être de ses élèves.
  • Dignité de l'emploi pour le personnel de soutien: De nombreux membres du personnel de soutien sont sous-employés. Nous nous efforcerons d'augmenter les heures du personnel de soutien à 40 heures par semaine. Dans le cadre de cet effort, nous travaillerons à augmenter la supervision avant et après l’école.
  • Soutenir les éducatrices et éducateurs dans la gestion et la réponse aux mauvais comportements et à la violence en milieu scolaire: En plus des nouvelles assistantes et nouveaux assistants en éducation spécialisée et de l'approche globale promise ci-dessus, nous appuierons les éducatrices et éducateurs avec des outils de formation et disciplinaires pour contrôler leurs classes, ainsi que pour désamorcer les situations tout en s’attaquant aux causes profondes de la violence en milieu scolaire. 

Une Éducation Postsecondaire De Classe Mondiale

Veiller à ce que le coût ne soit jamais un obstacle à l'éducation postsecondaire

  • Offrir des frais de scolarité gratuits aux familles à faible revenu en rétablissant le financement que Doug Ford a supprimé au cours de sa première année de mandat. 
  • Augmenter les subventions et le soutien du RAFEO aux familles à revenu moyen afin d’assurer que l’aide financière soit principalement sous forme de bourses et non de prêts. 
  • Éliminer les intérêts sur les prêts étudiants provinciaux et reporter les paiements jusqu'à ce que les diplômé(e)s gagnent au moins 50 000$,et introduire progressivement les obligations de remboursement en fonction du revenu.
  • Investir dans la construction de nouveaux logements étudiants abordables sur les campus, en partenariat avec les universités et les collèges, fournir une combinaison appropriée de subventions d’investissement et du financement à faible coût pour construire des logements étudiants sûrs. 
  • Augmenter le soutien financier aux chercheurs diplômés en élargissant les bourses d'études supérieures et le financement de la recherche dans les universités, ainsi qu'en soutenant la recherche appliquée dans les collèges. 

Améliorer les expériences et les opportunités sur les campus

  • Prendre des mesures pour lutter contre la violence sexuelle et fondée sur le genre sur les campus en établissant un comité consultatif à l'échelle provinciale engagé à mettre à jour la stratégie actuelle de prévention et d’intervention, en augmentant le soutien des mesures d’intervention à la violence fondée sur le genre sur les campus, et ce pour mieux soutenir les survivantes et survivants, et finalement, en améliorant l’éducation sur les campus.
  • Offrir un meilleur accès à des services de santé mentale de haute qualité, adaptés aux jeunes et fondés sur des données probantes , en investissant dans des carrefours de services intégrés et des établissements postsecondaires. Grâce à la stratégie provinciale évoquée ci-dessus, exiger que les établissements fassent rapport et soutiennent qu’ils réduisent les temps d’attente pour les services. 
  • Protéger les syndicats et les journaux étudiants grâce à une politique provinciale qui consacre le droit d’exister et introduit des normes de gouvernance. 
  • Augmenter l’offre de programmes qui correspondent aux besoins du marché du travail et de la communauté et fournir suffisamment d’informations sur le marché du travail pour aider les étudiantes et étudiants à faire des choix éclairés.
  • Égaliser les règles du jeu pour les institutions du Nord en reconnaissant les coûts élevés de prestation et en augmentant les subventions gouvernementales.

Soutenir les métiers et l’apprentissage intégré au travail

  • Limiter les frais des programmes coopératifs et agrandir l’apprentissage intégré au travail dans les collèges et les universités en soutenant les employeurs et les établissements. 
  • Soutenir les parcours vers les métiers spécialisés, en augmentant le recrutement, la rétention et le soutien aux étudiantes et étudiants en partenariat avec les collèges, les syndicats et les conseils professionnels, en mettant l’accent à améliorer la diversité dans les programmes de métier, notamment liée au genre et à la race. Nous veillerons notamment à ce que les nouveaux arrivants et les étudiantes et étudiants internationaux soient accueillis et soutenus adéquatement. 
  • Recueillir et publier les données sur les débuts et les achèvements des apprentissages, ainsi que sur la durée moyenne par secteur, industrie et catégorie d'employeurs.
  • Créer des parcours d’apprentissage accélérés grâce au nouveau programme Ontario Home Building. 
  • Collaborer avec les collèges de métiers pour éliminer l’arriéré des examens de certification et travailler à combler tout retard dans l’expansion des programmes de métiers du gouvernement. 
  • Créer un programme de réorientation de carrière pour celles et ceux qui sont présentement sur le marché du travail à la recherche d'une nouvelle carrière dans les métiers spécialisés, et développer des programmes de formation (ou de renouvellement) et de perfectionnement pour soutenir les travailleuses et travailleurs des secteurs touchés par la transformation mondiale vers des énergies propres. 

Améliorer les conditions des étudiantes et étudiants internationaux

  • Remédier et prévenir les conditions de vie dangereuses et de logements surpeuplés en construisant de nouveaux logements étudiants abordables sur ou à proximité des campus, et en veillant à ce que les municipalités et les établissements postsecondaires planifient ensemble la croissance des inscriptions.  
  • Protégez les étudiantes et étudiants en nommant un médiateur pour suivre et résoudre les plaintes,en fixant des normes minimales pour les informations que les étudiantes et étudiants doivent recevoir (y compris le coût de la vie), en réprimant les recruteurs prédateurs, en révisant le modèle de partenariat public-privé et en veillant à ce que le ministère du Travail ait les ressources et les outils pour contrôler toute exploitation des étudiantes et étudiants.
  • Travailler avec les établissements postsecondaires pour augmenter le financement de fonctionnement et réduire la dépendance à l’égard des étudiantes et étudiants internationaux comme moyen d’équilibrer les comptes. Nous examinerons les frais de scolarité des étudiantes et étudiants internationaux dans le cadre de ce processus.
  • Aligner les inscriptions internationales dans des programmes qui mènent à des emplois en demandeet utiliser une partie du financement pour les étudiantes et étudiants internationaux pour soutenir des possibilités de placement travail-études de qualité, de manière à ce que les étudiantes et étudiants puissent acquérir une expérience de travail pertinente au Canada.